Sélectionner une page

Dans cet article, je vous expose un exemple concret de processus d’individuation. Il est issu de mon expérience personnelle et illustre comment peut se dérouler concrètement ce processus de transformation. Cette expérience traite en particulier du processus d’individuation à travers l’analyse d’un rêve et le développement des types psychologiques jungiens.

Pour bien comprendre cet exemple illustratif, je vous réfère à mes articles précédents sur le processus d’individuation, les différentes manières de réaliser le processus d’individuation, les types psychologiques de Jung et le type intuition introvertie.

1. Contexte du processus d’individuation

Selon Jung, le développement de la personnalité débute généralement vers le milieu de la vie, quand on a déjà acquis une certaine maturité. À ce moment surgissent des rêves significatifs qui nous font avancer dans notre cheminement. Le processus d’individuation se poursuit ensuite tout au long de la deuxième partie de la vie.

Dans cet article, je vous partage une expérience de mon propre processus d’individuation afin de vous montrer en quoi il peut consister. Chacun a sa propre manière de suivre son chemin, il ne s’agit ici que d’un exemple parmi d’autres qui sert d’illustration à un processus qui peut sembler obscure.

Cet épisode de mon processus d’individuation s’est révélé à moi à travers un rêve et les types psychologiques jungiens. J’ai fait ce que Jung appelle un « grand rêve » deux jours avant d’entamer ma formation en art-thérapie. Un « grand rêve » est un rêve archétypique qui provoque un abaissement de la conscience, ce qui engendre l’émergence de contenus inconscients inattendus et significatifs. Au-delà du problème spécifique, un tel rêve renferme une signification transpersonnelle susceptible de s’adresser à tout un chacun.

Ces contenus inconscients étaient en rapport avec mon type psychologique. Étant donné que je m’intéresse de manière approfondie aux types psychologiques depuis des années, je pense que c’est par cet intermédiaire que mon inconscient m’a indiqué le chemin à suivre pour développer ma personnalité.

Il m’a fallu environ sept mois pour décrypter ce rêve, j’y suis parvenue juste avant la fin de ma formation. Jung indique que lorsqu’un rêve archétypique surgit, il y a souvent un temps de gestation avant que l’individuation ne survienne. Il précise aussi que lors de l’apparition d’un tel rêve, des phénomènes de synchronicité peuvent surgir.

2. Le « grand rêve »

Voici le récit de mon rêve.

Je suis en ville accompagnée d’une amie. Il fait nuit. Je regarde les bâtiments et tout à coup, je vois apparaître une énorme lune jaune. Je la montre à mon amie : « Regarde la lune, elle est trop belle. » Puis, je remarque que les continents du monde se détachent en noir sur la lune. Et là, je me dis : « Mais non, c’est le monde, au fait, c’est une lune-monde. »

La lune-monde se déplace. J’entraîne mon amie à la poursuite de cet astre particulier qui m’attire. Je vois un énorme ballon transparent qui flotte dans l’air. Je le chevauche pour poursuivre la lune-monde. Je ne veux pas la rater.

J’arrive sur une sorte de plage recouverte de galets blancs. Mais mon amie est trop lente, elle n’arrive pas à me rattraper. Je vois qu’elle se blesse sur les galets. Je la rejoins afin de voir comment elle se porte. Pendant ce temps, la lune-monde a poursuivi son chemin, elle a disparu.

3. Première analyse du rêve

Quand j’ai eu ce rêve, je l’ai noté et j’ai tenté de l’analyser, en vain. J’ai lu différents ouvrages d’interprétation des rêves mais aucune interprétation ne me parlait réellement. La bonne interprétation d’un rêve arrive de manière intuitive, sans que l’on ait besoin d’y réfléchir.

Après avoir lu le livre de Claude Bourreille sur les types psychologiques et le processus d’individuation, je repensais à mon rêve et j’ai eu un flash. J’ai compris que la lune-monde était mon symbole unificateur. Ce symbole sphérique est selon moi un symbole du Soi, qui unifie le conscient et l’inconscient.

Pour que vous compreniez ce que signifie exactement ce symbole unificateur dans ce contexte, je dois vous expliquer le fonctionnement de mon type psychologique au préalable. Mon type jungien est l’intuition introvertie, INFJ pour le profil MBTI. Ma fonction principale est l’intuition introvertie et ma fonction inférieure est la fonction opposée, la sensation extravertie.

La lune représente mon intuition introvertie qui est la perception inconsciente. J’ai à maintes reprises symbolisé mon intuition introvertie par une lune car mes idées surgissent quand je dors, au cœur de la nuit. Le monde représente pour moi la réalité extérieure, celle de la sensation extravertie.

Il m’était évident que ce symbole indiquait qu’il était temps que j’unifie mon intuition introvertie à ma sensation extravertie. Je devais trouver une manière d’harmoniser mon monde intérieur avec le monde extérieur.

Pour mon travail de fin de formation en art-thérapie, j’ai décidé de créer une lune-monde afin de concrétiser dans la matière mon symbole unificateur. C’est ce que Jung préconise à travers la pratique de l’imagination active. Je comptais également exposer mon rêve avec le fruit de mes réflexions.

4. Seconde analyse du rêve

Il restait encore une énigme dans mon rêve : la présence de mon amie qui se blesse. Mais le hasard faisant bien les choses, la semaine avant ma présentation, j’ai trouvé la clé de mon rêve. Il s’agissait pour moi tout bonnement d’une synchronicité.

Je me suis mise à réfléchir à mon amie et à son type psychologique auquel je n’avais jamais pensé auparavant. Là, j’ai réalisé que son type est la sensation extravertie. Elle représentait ma fonction inférieure. La fonction inférieure est notre fonction la plus inconsciente, celle qui met le plus de temps à être intégrée. Il s’agit de l’ombre de notre personnalité, notre point faible.

J’ai toujours été confrontée dans le milieu du travail à ma fonction inférieure. Le monde du travail est pour moi un monde de la sensation extravertie, de la réalité concrète, des faits, des détails et de l’expérience. En tant qu’intuitive introvertie, j’ai lutté et je me suis épuisée une première fois à la rencontre de ce monde extérieur. Au moment où j’ai fait ce rêve, la réalité extérieure me rappelait à moi. La blessure de mon amie m’indiquait que je m’épuisais à nouveau dans le monde extérieur du travail.

J’étais en train de Marie-Louise Von Franz sur la fonction inférieure lorsque je tombe sur cet extrait : « La fonction inférieure est la blessure toujours ouverte de la personnalité consciente, mais elle permet à l’inconscient de pénétrer à tout moment afin d’élargir la conscience et de provoquer une attitude nouvelle. » Et elle ajoute : « Dans les rêves d’une personne de type intuitif, l’ombre sera souvent personnifiée par un personnage de type sensation. » Elle confirmait mon intuition quant à l’interprétation de mon rêve.

5. Intégration du rêve dans la réalité

Grâce à l’analyse de mon rêve, je comprenais que pour développer ma personnalité, je devais rééquilibrer mon monde intérieur et mon monde extérieur. Il s’agissait de réorganiser ma réalité extérieure afin qu’elle me permettre d’utiliser toutes mes fonctions psychologiques. J’ai donc décidé d’intégrer dans mon quotidien des activités qui correspondent à chacune de mes fonctions.

Lorsque je couple ma fonction principale, l’intuition introvertie, à ma fonction auxiliaire privilégiée, le sentiment extraverti, j’ai un talent particulier pour détecter le potentiel caché des gens et les motiver à se développer. Ce couplage correspond à mon activité de coach en développement personnel et professionnel.

L’association entre mon intuition introvertie et ma fonction auxiliaire opposée, la pensée introvertie, engendre mon intérêt particulier pour la philosophie et la psychologie. L’association entre ces deux fonctions crée un cadre propice à l’écriture de mon blog sur Jung.

J’ai également trouvé une activité qui me permet d’unifier ma fonction principale à ma fonction inférieure : la sculpture. Je concrétise dans la matière mes intuitions, mes songes et mes visions. J’ai longtemps refoulé mon côté artistique alors qu’il s’agit de l’élément clé me permettant d’équilibrer ma personnalité.

Lorsque j’anime des ateliers créatifs de développement personnel et lors de mes accompagnements, j’utilise toutes mes fonctions. J’ai donc adopté une attitude nouvelle envers la vie en intégrant toutes les fonctions psychologiques dans mon quotidien. J’ai rééquilibré ma personnalité et je vis en harmonie avec moi-même. Probablement jusqu’à ce que ma fonction inférieure me titille à nouveau…

6. Signification du rêve sur le plan collectif

Et ce rêve, qu’a-t-il à nous dire sur notre société ? Un « grand rêve » peut, en effet, avoir une signification collective. Il me semble que mon rêve est révélateur de notre réalité extérieure et plus particulièrement de notre monde du travail. Le burn-out est, en effet, en constante augmentation. Ce syndrome d’épuisement professionnel affecte de plus en plus de personnes et indique un déséquilibre entre le monde intérieur des individus et le monde extérieur.

Mon rêve reflète un déséquilibre entre introversion et extraversion dans notre société patriarcale. Notre monde est tourné vers l’extraversion, vers l’action, vers l’initiative et la croissance. Cette course à la productivité engendre un épuisement aussi bien des ressources naturelles que des individus. Nous avons grandement besoin de retrouver un équilibre en redonnant ses droits à l’intériorisation.

Notre société aurait tout intérêt à ralentir la cadence pour entamer un travail d’introspection et d’introversion. Nous devrions freiner nos ardeurs pour faire de la place à l’intériorisation et à l’intuition. En redonnant ses droits à notre monde intérieur, nous nous enracinons pour nourrir notre potentiel créatif et nous pouvons accueillir notre capacité à imaginer et à transfomer notre monde extérieur.

7. Conclusion

Le « grand rêve » que je vous ai décrit et décrypté concerne un aspect particulier de ma vie et m’a aidé à poursuivre mon processus d’individuation. Mais je pense qu’il peut également avoir une signification transpersonnelle.

Sur le plan collectif, ce rêve nous indique qu’il existe un déséquilibre entre introversion et extraversion dans notre société.

Sur le plan individuel et psychologique, l’opposition entre la fonction principale et la fonction inférieure est commune à chacun. Pour développer notre personnalité, nous devons les unifier et ce faisant nous opérons une synthèse entre notre personnalité consciente et inconsciente.

À travers cet exemple de processus d’individuation, j’ai voulu vous montrer, que nous pouvons tous prendre conscience de notre ombre et équilibrer notre personnalité. Le faire à l’aide des types psychologiques est pour moi la manière la plus concrète et la plus abordable de le faire. Mais c’est l’inconscient qui indique à chacun son propre chemin d’individuation.

Sources de l’article

  • G. Jung, Types psychologiques, Georg Editeur S.A., Genève, 1993
  • G. Jung, Dialectique du Moi et de l’inconscient, Éditions Gallimard, 1964
  • Carl Gustav Jung, L’âme et le soi. Renaissance et individuation, Albain Michel, 2021
  • Marie-Louise von Franz, Psychothérapie. L’expérience du praticien, Éditions Devry, 2014
  • Claude Bourreille, Types psychologiques et processus d’individuation, Le Martin-Pêcheur / Domaine jungien, Paris, 2015

Votre travail ne vous satisfait plus ?

Ensemble, créons le job qui vous fait vibrer

grâce à la méthode

Design ton job

Un accompagnement pas à pas de 3 mois

pour reprendre votre vie en main et créer le job qui vous correspond

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *