Sélectionner une page

Dans des articles précédents, j’ai expliqué ce que sont les types psychologiques de Jung, j’ai décrit les huit types psychologiques jungiens et j’ai précisé la différence entre la typologie jungienne et le MBTI.

Dans cet article, je détaille le type intuition extravertie ainsi que le développement de ses fonctions psychologiques. Je distingue aussi le profil ENFP du profil ENTP selon que le type développe le sentiment ou la pensée comme fonction auxiliaire.

1. Introduction au type intuition extravertie

L’intuition est une fonction de perception inconsciente qui cherche à saisir les possibilités, qui conçoit les éventualités. Elle est la capacité d’appréhender ce qui n’est pas encore visible, les virtualités à l’arrière-plan d’une situation.

L’intuition extravertie est tournée vers le monde extérieur, c’est-à-dire vers les objets extérieurs et les situations extérieures. Elle perçoit les potentialités dans les données objectives et dans les événements extérieurs.

Un type intuition extravertie imagine tout ce que l’on peut faire avec un objet, il détecte les possibilités de développements futurs autour de lui.

L’intuition extravertie est sa fonction dominante, consciente. Il a tendance à refouler sa fonction inférieure opposée et inconsciente, la sensation introvertie.

Pour développer sa personnalité et soutenir son processus perceptif, le type intuition extravertie doit développer une fonction auxiliaire de jugement, à savoir la pensée ou le sentiment, qui lui servira de support dans sa vie.

Le type intuition extravertie qui développe prioritairement le sentiment introverti correspond à la personnalité ENFP du MBTI. Celui qui développe la pensée introvertie correspond au profil ENTP du MBTI.

2. La fonction principale : l’intuition extravertie

Le type intuition extravertie est éveillé à toutes les possibilités extérieures. Il flaire ce qui est en germe et promet pour l’avenir. Il recherche continuellement de nouveaux objets, de nouvelles voies, de nouveaux projets. Les situations stables et la routine peuvent l’étouffer.

Chaque situation de la vie quotidienne prend l’apparence d’un domaine fermé qu’il doit ouvrir, d’une prison de laquelle il doit sortir. Il cherche continuellement des échappatoires ou des nouvelles possibilités pour sa vie extérieure.

Dès qu’il s’est emparé d’un nouveau possible et qu’il en a mesuré toute l’étendue, il peut l’abandonner aussitôt et sans regrets. Il est déjà absorbé par une nouvelle situation.

Le type intuition extravertie se tourne souvent vers les métiers de commerçant, d’entrepreneur, de spéculateur, d’agent, d’éditeur, de journaliste, de politicien… En tant qu’entrepreneur, il sait innover, fabriquer de nouveaux objets et les mettre sur le marché. En tant qu’agent, il sait ce qui sera à la mode ou quel sera l’artiste de demain. Il se trouve à l’avant-garde.

Il sait aussi découvrir les aptitudes des personnes et reconnaître leur valeur. Il sera à même de donner du courage aux gens et leur insuffler de l’enthousiasme pour un nouveau projet.

Le type intuition extravertie a tendance à s’éparpiller. En recherchant constamment l’inspiration et les nouvelles opportunités, il peut ne pas recueillir les fruits de son travail. Son défi est de ne pas gaspiller son énergie créatrice. Il doit choisir les projets qui peuvent avoir une valeur potentielle et surtout persévérer pour finaliser ces projets.

Pour ce faire, le type intuitif extraverti doit développer une fonction auxiliaire de jugement, la pensée ou le sentiment. La personnalité ENFP utilise le sentiment introverti comme support de son intuition extravertie, tandis que la personnalité ENTP utilise la pensée introvertie.

3. La fonction auxiliaire : le sentiment introverti ou le profil ENFP

Le type sentiment introverti vit de manière intense ses propres sentiments. Il est guidé par ses valeurs personnelles, subjectives qu’il utilise comme boussole dans la vie. Il développe une vision du monde très personnelle et indépendante des conventions sociales.

Un ENFP utilise le sentiment introverti comme fonction auxiliaire pour évaluer les possibles perçus par son intuition extravertie ainsi que pour sonder les besoins de sa fonction principale. Il se forge ainsi un avis, prend des décisions et parvient à accomplir des choses. En développant cette fonction, l’ENFP devient plus concentré, plus sérieux et arrive à se fixer des objectifs.

Étant dans le sentiment, il apprécie les choses du point de vue de ses propres valeurs ou du point de vue de ses propres goûts. Le sentiment va lui permettre d’affiner et de clarifier ses valeurs, sa vision du monde et sa personnalité.

Comme troisième fonction, l’ENFP utilise la pensée extravertie. Étant donné que sa fonction principale est une fonction de perception et que sa fonction auxiliaire est une fonction de jugement introvertie, il va utiliser la pensée extravertie pour exprimer des jugements dans le monde extérieur.

L’ENFP a tendance à garder ses opinions pour lui en raison de l’introversion de sa fonction auxiliaire de jugement. Afin d’améliorer sa communication dans ses relations, il aura tout intérêt à développer sa pensée extravertie. En intégrant cette troisième fonction, il pourra s’affirmer et arrivera à s’exprimer plus honnêtement et plus directement.

L’ENFP est enthousiaste et se soucie des gens. Il peut être attiré par des métiers de conseil où chaque cas recèle un nouveau problème à régler. Il peut aussi devenir enseignant, entrepreneur, leader ou embrasser un métier dans l’art ou la communication.

4. La fonction auxiliaire : la pensée introvertie ou le profil ENTP

Le type pensée introvertie oriente sa pensée d’après des idées subjectives, personnelles. Il transmet de nouvelles opinions et cherche à approfondir ses idées. Il évalue et décide selon un facteur subjectif. Il raisonne de manière indépendante et à travers une logique personnelle.

Un ENTP, grâce à sa fonction de jugement introvertie, a un côté rationnel qui lui permet de mieux se concentrer. Il utilise la pensée introvertie pour analyser et structurer ses intuitions. Elle lui permet de comprendre une situation ou un problème et de s’assurer que ses idées sont logiques. Il trouvera ainsi rapidement les incohérences et les lacunes d’un argument ou d’une théorie.

Un ENTP se sert aussi de la pensée introvertie pour donner de la structure et de l’ordre à son monde intérieur. Il pourra ainsi mieux saisir ses origines, développer sa propre vision du monde et sa personnalité. La pensée introvertie lui permet aussi d’acquérir une discipline intérieure.

La troisième fonction à développer pour un ENTP est le sentiment extraverti. C’est la fonction de relation sociale. Étant donné que sa première fonction de jugement est introvertie, il aura tendance à garder ses jugements pour lui.

Mais s’il parvient à développer son sentiment extraverti, il sera à l’aise pour partager et échanger ses idées avec d’autres personnes. Il se liera avec des personnes ayant des intérêts similaires et pourra facilement se concentrer lors de discussions d’idées. Il développera même un intérêt pour analyser ce qui motive les gens et affinera ses théories sur la nature humaine.

L’ENTP affiche souvent un intérêt pour les sciences. Il peut devenir scientifique ou vulgarisateur scientifique. Il peut aussi se diriger vers l’innovation ou la résolution de problèmes mais également exercer des postes de direction.

5. La fonction inférieure : la sensation introvertie

La fonction inférieure, c’est l’ombre de la personnalité, la fonction la plus inconsciente. C’est notre point faible, notre faille. Mais elle constitue aussi la clé de notre développement et de notre épanouissement.

Pour un type intuition extravertie, la fonction inférieure est la sensation introvertie. Cette fonction est orientée vers la perception du monde intérieur comme par exemple ses propres sensations corporelles. Un type sensation introvertie a le souci des détails, il est consciencieux et méticuleux. Il est fiable, il aime la routine et la stabilité. Bref, le contraire du type intuition extravertie.

Le type intuition extravertie a tendance à ne pas faire assez attention à ses besoins physiques. Il peut par exemple ignorer qu’il est fatigué. Pour compenser ce manque d’attention à son état corporel interne, il va imaginer des sensations corporelles dénuées de fondement. Ces sensations négatives peuvent donner lieu à des maladies psychosomatiques, à de l’hypocondrie ou à des phobies.

Lorsqu’il est absorbé par son intuition, le type intuitif extraverti peut aussi avoir du mal à se concentrer sur les détails ou à terminer ce qu’il a commencé, que ce soit dans son travail ou dans la vie quotidienne. Il peut par exemple oublier de payer ses factures ou avoir une mauvaise alimentation. Pour compenser, il peut devenir perfectionniste et être obsédé par les détails.

Pour développer sa personnalité, un type intuition introvertie devra cultiver sa sensation inférieure. Il s’agira pour lui de trouver un juste équilibre entre dispersion et stabilité, entre corps et esprit, entre ancrage au présent et futur des possibles.

6. Développement de la personnalité intuition extravertie

Le type intuition extravertie perçoit les possibilités du monde extérieur. Il a de nombreuses idées en tête et mène de nombreux projets. Il est ouvert à tous les possibles et est constamment à la recherche du nouveau. Il a tendance à se disperser et à ne pas achever ses projets.

Pour développer sa personnalité, le type intuition extravertie doit commencer par intégrer sa fonction auxiliaire de jugement. Grâce à l’intégration du sentiment introverti (ENFP) ou de la pensée introvertie (ENTP), il pourra faire les bons choix dans ses projets et aura la persévérance nécessaire pour les finaliser.

Pour poursuivre son évolution, le type intuitif extraverti aura intérêt à déployer sa fonction de jugement opposée. En intégrant la pensée extravertie, un ENFP pourra mieux s’exprimer et s’affirmer. En intégrant le sentiment extraverti, un ENTP pourra mieux partager et échanger avec les autres.

Pour équilibrer sa personnalité, le type intuition extravertie sera tenu d’intégrer sa fonction inférieure, la sensation introvertie. En étant plus attentif à ses sensations corporelles internes et aux détails concrets de la vie quotidienne, le type intuitif extraverti saura mener une vie plus harmonieuse.

Sources de l’article

  • G. Jung, Types psychologiques, Georg Editeur S.A., Genève, 1993
  • Marie-Louise von Franz, Psychothérapie. L’expérience du praticien, Éditions Devry, 2014
  • Isabel Briggs Myers et Peter B. Myers, Comprendre les types de personnalité avec la typologie MYERS-BRIGGS, Les Éditions de l’Homme, 2015
  • Dr. A. J. Drenth, The 16 Personality Types. Profiles, Theory, & Type Development, Inquire Books, 2013

Votre travail ne vous satisfait plus ?

Ensemble, créons le job qui vous fait vibrer

grâce à la méthode

Design ton job

Un accompagnement pas à pas de 3 mois

pour reprendre votre vie en main et créer le job qui vous correspond

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *