Sélectionner une page

Dans des articles précédents, j’ai expliqué ce que sont les types psychologiques de Jung, j’ai décrit les huit types psychologiques jungiens et j’ai précisé la différence entre la typologie jungienne et le MBTI.

Dans cet article, je détaille le type sentiment introverti ainsi que le développement de ses fonctions psychologiques. Je distingue aussi le profil INFP du profil ISFP selon que le type développe l’intuition ou la sensation comme fonction auxiliaire.

1. Introduction au type sentiment introverti

Le sentiment introverti est une fonction de jugement introvertie qui s’oriente d’après des valeurs affectives subjectives. C’est un sentiment subjectif profond qui agit à l’intérieur et qui tend vers une intensité interne, comme une sorte d’amour pour soi-même.

Le type sentiment introverti est en contact intime avec son monde intérieur, son sentiment est indépendant et idiosyncratique. Il se fie à ses propres valeurs pour évoluer dans la vie. Il juge les choses selon son attirance ou sa répulsion intérieure.

Étant donné que sa fonction de jugement est introvertie, le type sentiment introverti a du mal à communiquer son sentiment à l’extérieur. Il pourra le faire plus facilement par l’art ou s’il dispose d’une habileté verbale.

Le sentiment introverti est sa fonction dominante, consciente. Il a tendance à refouler sa fonction inférieure opposée et inconsciente, la pensée extravertie.

Pour développer sa personnalité et soutenir son processus de jugement, le type sentiment introverti doit développer une fonction auxiliaire de perception, à savoir la sensation ou l’intuition, qui lui servira de soutien dans sa vie.

Le type sentiment introverti qui développe prioritairement l’intuition extravertie correspond à la personnalité INFP du MBTI. Celui qui développe la sensation extravertie correspond au profil ISFP du MBTI.

2. La fonction principale : le sentiment introverti

Le type sentiment introverti apprécie une vie intérieure harmonieuse. Son sentiment est profond et intense, il gère ses émotions de manière indépendante. Il voit le monde en fonction de ses propres goûts et de ses propres valeurs. Il pense plutôt en termes de « j’aime » ou « je n’aime pas », c’est « bon » ou « mauvais ».

Le type sentiment introverti est plutôt silencieux, difficilement abordable et difficilement compréhensible. Il a souvent un tempérament mélancolique. En réalité, son sentiment est intense mais il est intérieur et ses vraies intentions restent la plupart du temps cachées.

Au dehors, il se montre calme et discret mais il peut aussi être considéré comme une personne froide ou indifférente. Pour se protéger du monde extérieur, un type sentiment introverti aura tendance à émettre des jugements affectifs négatifs. Il pourra également avoir une attitude distante ou indifférente à l’égard des autres et même devenir insensible au bonheur ou au malheur d’autrui.

Le type sentiment introverti a tendance à exercer une influence occulte sur son entourage. Il possède en lui-même des valeurs éthiques sans pour autant prêcher sa morale. En se comportant conformément à son propre système de valeurs, il incite indirectement les autres à suivre ses standards éthiques.

De par sa fonction principale et ses valeurs éthiques, le type sentiment introverti doit exercer un travail auquel il croit et qui est conforme à son système de valeur. Étant sensible à l’injustice, il peut se dévouer à une cause ou contribuer à quelque chose qui a du sens pour lui.

Étant donné que sa fonction principale de jugement est tournée vers l’intérieur, le type sentiment introverti  éprouve des difficultés à exprimer toute l’intensité de son sentiment. Il communiquera au dehors de façon indirecte à travers ses autres fonctions. Il manifestera ses sentiments de manière créative via des médiums artistiques ou de manière rationnelle à travers sa pensée.

Le type sentiment introverti aura ainsi intérêt à développer une fonction auxiliaire pour exprimer ses sentiments et ses valeurs. La personnalité INFP utilise l’intuition extravertie comme support de son sentiment introverti, tandis que la personnalité ISFP utilise la sensation extravertie.

3. La fonction auxiliaire : l’intuition extravertie ou le profil INFP

Le type intuition extravertie est motivé par toutes les possibilités extérieures. Il perçoit les potentialités, il flaire ce qui est en germe et promet pour l’avenir. Il est continuellement à la recherche de nouvelles possibilités et de nouveaux projets.

Un INFP utilise l’intuition extravertie comme fonction auxiliaire pour s’ouvrir au monde et aux possibilités. Il cherche à comprendre le monde mais surtout à se comprendre lui-même et quelle est sa place dans le monde. L’intuition extravertie lui confère une ouverture d’esprit et une attitude à explorer la vie.

Grâce à cette fonction extravertie, il va pouvoir exprimer son sentiment à travers les arts notamment. L’INFP a généralement un don pour le langage et un penchant pour la littérature. Il aura une préférence pour communiquer son sentiment par écrit mais peut être attiré par d’autres formes d’art comme le théâtre ou le cinéma par exemple.

Comme troisième fonction, l’INFP utilise la sensation introvertie. Le type sensation introvertie est attentif à ses sensations corporelles. Il a le souci des détails et est consciencieux. Il aime ce qui est routinier et familier. Si un INFP peut apprécier une certaine routine, il est moins enclin à embrasser les traditions à moins qu’elles ne correspondent à son système de valeurs.

Un INFP peut être attiré par un style de vie simple et minimaliste pour privilégier le sens. La sensation introvertie l’aidera à clarifier ses futures possibilités. Il peut aussi être séduit par des pratiques corporelles internes comme le yoga, le tai chi ou la méditation.

Un INFP a besoin d’exercer un métier qui lui permet d’utiliser sa créativité et de contribuer à la société. Il peut embrasser une carrière artistique ou sociale. Il aura tendance à être attiré par le conseil, la psychologie, la littérature ou les arts bien qu’il puisse aussi être attiré par les sciences ou l’informatique en raison de sa fonction inférieure, la pensée extravertie.

4. La fonction auxiliaire : la sensation extravertie ou le profil ISFP

La sensation extravertie est orientée vers la perception des objets extérieurs. Un type sensation extravertie apprécie les faits concrets. Il est pragmatique, réaliste et a le souci des détails. Il aime les nouvelles expériences sensorielles, les plaisirs matériels et l’action.

Un ISFP, grâce à sa fonction de perception extravertie, pourra communiquer son sentiment à travers l’action, l’aide pratique ou son sens esthétique. Il voit les réalités immédiates et tente de les satisfaire de manière pratique. Il préfère faire les choses et utiliser ses sensations pour explorer le monde extérieur.

L’ISFP qui exprime son sentiment grâce à sa sensation extravertie est généralement créatif. Il manifestera ses ressentis dans les arts plastiques ou l’artisanat. Il peut également afficher son goût esthétique dans la mode. Il est souvent préoccupé par son apparence et aime s’apprêter. Il peut aussi avoir un goût raffiné en matière culinaire.

Un ISFP bénéficie habituellement d’une intelligence corporelle-kinesthésique importante. Il est souvent doté d’une bonne coordination œil-main, ce qui lui sert dans l’art et l’artisanat. Il possède aussi une bonne énergie physique qui fait de lui une personne sportive et peut l’entraîner dans des exploits sportifs.

Un ISFP utilise l’intuition introvertie comme troisième fonction. Un type intuition introvertie, étant stimulé par les possibilités futures encore invisibles, est plutôt dans la vision et l’abstraction. Grâce à son intuition introvertie, un ISFP pourra développer un certain intérêt pour la théorie et les sujets abstraits.

Le sentiment introverti fait de l’ISFP une personne dévoué et loyale. Il pourra ainsi être attiré par des métiers dans le domaine du soin tels que infirmier, médecin ou ergothérapeute. Mais il pourra aussi se tourner vers des métiers artistiques ou dans l’artisanat en devant chef, danseur ou artisan.

5. La fonction inférieure : la pensée extravertie

La fonction inférieure, c’est l’ombre de la personnalité, la fonction la plus inconsciente. C’est notre point faible, notre faille. Mais elle constitue aussi la clé de notre développement et de notre épanouissement.

Pour un type sentiment introverti, la fonction inférieure est la pensée extravertie. Le type pensée extravertie oriente sa vie d’après une pensée logique et rationnelle. Il aime comprendre les systèmes et les structures externes, diagnostiquer leurs lacunes et les réorganiser pour les rendre plus efficaces et efficients.

Le type sentiment introverti se sert de la pensée extravertie pour affirmer verbalement ses opinions et ses jugements. Il peut aussi mieux organiser son existence grâce à sa pensée extravertie qui lui confère alors un sentiment de contrôle sur le monde extérieur.

Sa pensée extravertie peut l’amener à s’intéresser aux sciences ou à l’informatique et à s’intéresser aux faits extérieurs. Il peut toutefois être submergé par trop de références ou de détails. Il peut aussi avoir des idées fixes et devenir quelque peu rigide ou inflexible.

Étant donné que cette fonction est inconsciente, le type sentiment introverti peut projeter ses pensées sur les autres. Il a alors l’impression de sentir ce que les autres pensent, d’entendre des bruits qui courent et il commence à soupçonner, épier ou intriguer.

Pour développer sa personnalité, un type sentiment introverti devra cultiver sa pensée extravertie. Il devra clarifier sa pensée et l’approfondir pour ne pas se perdre dans les faits. Il pourra aussi tenter de mieux exprimer ses opinions en les confrontant à celles des autres et ainsi devenir plus souple.

6. Développement de la personnalité sentiment introverti

Le type sentiment introverti a une vie émotionnelle intense qu’il exprime souvent à travers un médium créatif. Il voit le monde selon son propre goût et ses propres valeurs. Il a une influence éthique discrète mais réelle sur son entourage grâce à son système de valeurs.

Pour développer sa personnalité, le type sentiment introverti doit commencer par intégrer sa fonction auxiliaire de perception. Grâce à l’assimilation de l’intuition extravertie, un INFP pourra s’ouvrir au monde et à ses possibles. En intégrant la sensation extravertie, un ISFP communiquera ses émotions à travers son sens pratique ou artistique.

Pour poursuivre son évolution, le type sentiment introverti aura intérêt à déployer sa fonction de perception opposée. En intégrant la sensation introvertie, un INFP pourra mettre de l’ordre dans ses possibles. En assimilant l’intuition introvertie, un ISFP développera un intérêt pour la théorie et l’abstraction.

Pour équilibrer sa personnalité, le type sentiment introverti sera tenu d’intégrer sa fonction inférieure, la pensée extravertie. En clarifiant et en approfondissant sa pensée, il pourra mieux s’organiser. Il pourra aussi mieux exprimer ses opinions à son entourage.

Sources de l’article

  • G. Jung, Types psychologiques, Georg Editeur S.A., Genève, 1993
  • Marie-Louise von Franz, Psychothérapie. L’expérience du praticien, Éditions Devry, 2014
  • Isabel Briggs Myers et Peter B. Myers, Comprendre les types de personnalité avec la typologie MYERS-BRIGGS, Les Éditions de l’Homme, 2015
  • Dr. A. J. Drenth, The 16 Personality Types. Profiles, Theory, & Type Development, Inquire Books, 2013

Votre travail ne vous satisfait plus ?

Ensemble, créons le job qui vous fait vibrer

grâce à la méthode

Design ton job

Un accompagnement pas à pas de 3 mois

pour reprendre votre vie en main et créer le job qui vous correspond

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *