Sélectionner une page

Dans des articles précédents, j’ai expliqué ce que sont les types psychologiques de Jung, j’ai décrit les huit types psychologiques jungiens et j’ai précisé la différence entre la typologie jungienne et le MBTI.

Dans cet article, je détaille le type pensée extravertie ainsi que le développement de ses fonctions psychologiques. Je distingue aussi le profil ENTJ du profil ESTJ selon que le type développe l’intuition ou la sensation comme fonction auxiliaire.

1. Introduction au type pensée extravertie

La pensée extravertie est une fonction de jugement extravertie qui s’oriente d’après des données objectives. Il s’agit d’une pensée réfléchie et rationnelle. Les idées que la pensée extravertie utilise viennent des faits extérieurs pour aboutir à des idées générales.

Le jugement du type pensée extravertie est un jugement logique qui s’établit suivant des conclusions intellectuelles réfléchies. Le type pensée extravertie évalue les choses en fonction de la réalité objective. Il clarifie les faits afin de les organiser et ordonne chaque situation extérieure.

Le type pensée extravertie a la capacité à comprendre rationnellement les systèmes, à évaluer leurs lacunes et à les optimiser. Il s’appuie sur des données empiriques et sur des méthodes afin de rationaliser les systèmes et les rendre plus efficients.

La pensée extravertie est sa fonction dominante, consciente. Il a tendance à refouler sa fonction inférieure opposée et inconsciente, le sentiment introverti.

Pour développer sa personnalité et soutenir son processus de jugement, le type pensée extravertie doit développer une fonction auxiliaire de perception, à savoir la sensation ou l’intuition, qui lui servira de soutien dans sa vie.

Le type pensée extravertie qui développe prioritairement l’intuition introvertie correspond à la personnalité ENTJ du MBTI. Celui qui développe la sensation introvertie correspond au profil ESTJ du MBTI.

2. La fonction principale : la pensée extravertie

Le type pensée extravertie est doué pour analyser des données extérieures, clarifier des problèmes et élaborer des jugements rationnels. Il exprime aisément ses jugements, ses conclusions et ses décisions. Il a tendance à être franc et direct dans son expression.

Le type pensée extravertie s’efforce d’apporter de l’ordre au monde qui l’entoure. Il commence par analyser les données extérieures pour ensuite diagnostiquer les lacunes d’un système ou d’une structure externes. Il s’attache alors à rationaliser les processus, à réorganiser les systèmes et à opérer des restructurations.

Le type pensée extravertie est orienté travail. Il aime organiser, critiquer et réglementer les situations extérieures. Il est dans son élément lorsqu’il dirige, décide ce qui doit être fait et donne des ordres pour que les objectifs soient atteints. Il a tendance à agir avec vigueur et discipline.

Au vu de ses capacités organisationnelles, le type pensée extravertie se tournera de préférence vers des métiers qui impliquent la planification, l’organisation ou la gestion. Il peut embrasser une carrière dans un large éventail de domaines comme le droit, la finance, les sciences, la technologie, les affaires, le management…

Sa fonction principale étant une fonction de jugement, le type pensée extravertie a tendance à juger avant de percevoir, à parler avant d’écouter. Cela peut faire de lui un bon leader mais cela peut aussi le rendre agressif ou contrôlant. Il peut aussi avoir tendance à émettre des jugements prématurés.

Sur base de ses jugements, le type pensée extravertie élabore un code de conduite et aspire à vivre selon les règles qu’il a élaborées. Mais il a également tendance à imposer son code de conduite et ses jugements aux autres. Sa pensée est susceptible de devenir étroite et rigide et il peut en venir à tyranniser son entourage.

Pour affiner son jugement, le type pensée extravertie doit développer une fonction auxiliaire de perception, l’intuition ou la sensation. La personnalité ENTJ utilise l’intuition introvertie comme support de sa pensée extravertie, tandis que la personnalité ESTJ utilise la sensation introvertie.

3. La fonction auxiliaire : l’intuition introvertie ou le profil ENTJ

Le type intuition introvertie est motivé par les possibilités futures encore invisibles. Il discerne les processus d’arrière-plan de la conscience. Il a une capacité à saisir les interconnexions entre les images de l’inconscient, à discerner les lois et les structures universelles et à concevoir de nouvelles possibilités.

Un ENTJ utilise l’intuition introvertie comme fonction auxiliaire pour s’ouvrir à des perspectives alternatives. Étant donné que l’ENTJ juge avant de percevoir, l’intuition introvertie tempèrera sa propension à tirer des conclusions trop hâtives.

L’intuition introvertie apporte une compréhension plus large et plus complète des situations extérieures au type pensée extravertie. Ainsi, un ENTJ a non seulement la capacité d’analyser les données d’un système mais a aussi une vision claire de l’ensemble du système, notamment des connexions entre les données.

La combinaison entre la pensée extravertie et l’intuition introvertie fait de l’ENTJ un stratège et un leader visionnaire. Il s’intéresse aux possibilités futures, à la théorie et aux problèmes complexes. Il est perspicace et voit les conséquences sur le long terme. Il endosse souvent des fonctions dirigeantes.

Comme troisième fonction, l’ENTJ utilise la sensation extravertie. Le type sensation extravertie apprécie la nouveauté sensorielle et le confort matériel. Il a le souci des détails et aime vivre de nouvelles expériences. Un ENTJ apprécie la richesse et le statut social. Il peut aussi être attiré par le luxe et les mondanités. Mais grâce à la sensation extravertie, il prête plus d’attention aux faits pertinents et aux détails importants.

4. La fonction auxiliaire : la sensation introvertie ou le profil ESTJ

La sensation introvertie est orientée vers la perception du monde intérieur comme par exemple ses propres sensations corporelles. Un type sensation introvertie a le souci des détails, il est consciencieux et méticuleux. Il est fiable, il aime la routine, la stabilité, le familier et le connu.

Grâce à sa fonction de perception introvertie, un ESTJ est réceptif aux faits et aux détails. Il s’attache au respect des règles et aux méthodes établies. Il a tendance à baser ses jugements et ses décisions sur des faits et des procédures qui ont déjà fait leurs preuves.

L’ESTJ est travailleur, responsable et axé sur les tâches. II peut accéder à des postes de direction et étant donné qu’il accepte aussi de travailler selon des directives, il occupera souvent des fonctions de cadre intermédiaire ou de superviseur.

Un ESTJ est plutôt terre à terre, pragmatique et ancré dans le présent. Il aime quand les résultats sont tangibles. Il peut devenir impatient ou frustré quand les choses ne se passent pas comme il avait prévu. Cela peut donner l’impression qu’il est têtu, voire fermé d’esprit.

Un ESTJ aime ce qui est prévisible et familier. Il développe des habitudes et son style de vie est assez routinier. Il est guidé par ses expériences passées et accorde de l’importance à préserver les traditions. S’il s’ancre trop dans ses croyances et dans ses habitudes, il peut avoir du mal à en sortir et à s’ouvrir à des alternatives.

La troisième fonction à développer pour un ESTJ est l’intuition extravertie qui saisit les possibilités extérieures. Un ESTJ peut utiliser cette fonction pour sortir de ses croyances et de ses habitudes en trouvant de nouvelles possibilités. Mais l’intuition extravertie étant relativement inconsciente, elle peut aussi lui donner un sentiment d’incertitude face à sa vision du monde qu’il espère sans ambiguïté.

5. La fonction inférieure : le sentiment introverti

La fonction inférieure, c’est l’ombre de la personnalité, la fonction la plus inconsciente. C’est notre point faible, notre faille. Mais elle constitue aussi la clé de notre développement et de notre épanouissement.

Pour un type pensée extravertie, la fonction inférieure est le sentiment introverti. Cette fonction est orientée d’après des valeurs affectives subjectives. Le type sentiment introverti vit de manière intense ses propres sentiments. Il est guidé par ses valeurs personnelles, subjectives qu’il utilise comme boussole dans la vie. Il développe une vision du monde très personnelle et indépendante des conventions sociales.

Le type pensée extravertie n’a pas facilement accès à ses sentiments et à ses valeurs personnelles. Il peut se sentir mal à l’aise pour faire face à des situations qui requièrent des compétences émotionnelles. Sa réponse sera souvent inadaptée socialement car il recoure à sa pensée au lieu du sentiment dans ces situations.

Pour compenser son attitude consciente, le type pensée extravertie peut nourrir une inclination sentimentale et mystique envers des idéaux ou des gens. Il peut ainsi cultiver des amitiés fidèles ou aimer profondément son conjoint sans que ceux-ci ne puissent réaliser la profondeur de son sentiment. Étant donné que son sentiment est introverti, il ne l’exprime que rarement et reste donc caché.

Le type pensée extravertie peut également développer, inconsciemment, une forte sensibilité personnelle ou une susceptibilité pour compenser son attitude consciente. Il saura ainsi être critique et négatif envers autrui, faire des insinuations ainsi qu’utiliser un langage tranchant et agressif. En conséquence, sa pensée peut devenir rigide et dogmatique.

Pour développer sa personnalité, un type pensée extravertie devra cultiver son sentiment introverti. Il devra porter plus d’attention à ses propres sentiments et à ses valeurs. Il pourra par exemple décider d’œuvrer pour une cause qui le touche ou s’occuper de ses enfants.

6. Développement de la personnalité pensée extravertie

Le type pensée extravertie est doué pour analyser des données, clarifier des problèmes et exprimer des jugements rationnels. Il sait diagnostiquer les lacunes d’un système pour le rendre plus opérant. Il est travailleur et aime décider, diriger, organiser et structurer le monde extérieur.

Pour développer sa personnalité, le type pensée extravertie doit commencer par intégrer sa fonction auxiliaire de perception. Grâce à l’assimilation de l’intuition introvertie, un ENTJ pourra s’ouvrir à de nouvelles perspectives. En intégrant la sensation introvertie, un ESTJ basera ses jugements sur des faits et des méthodes qui ont fait leurs preuves.

Pour poursuivre son évolution, le type pensée extravertie aura intérêt à déployer sa fonction de perception opposée. En intégrant la sensation extravertie, un ENTJ prêtera plus d’attention aux faits et aux détails. En assimilant l’intuition extravertie, un ESTJ trouvera de nouvelles possibilités pour sortir de ses habitudes.

Pour équilibrer sa personnalité, le type pensée extravertie sera tenu d’intégrer sa fonction inférieure, le sentiment introverti. Il devra être plus attentif à ses sentiments et à ses valeurs, par exemple en embrassant une cause qui le touche ou en s’occupant de sa famille.

Sources de l’article

  • G. Jung, Types psychologiques, Georg Editeur S.A., Genève, 1993
  • Marie-Louise von Franz, Psychothérapie. L’expérience du praticien, Éditions Devry, 2014
  • Isabel Briggs Myers et Peter B. Myers, Comprendre les types de personnalité avec la typologie MYERS-BRIGGS, Les Éditions de l’Homme, 2015
  • Dr. A. J. Drenth, The 16 Personality Types. Profiles, Theory, & Type Development, Inquire Books, 2013

Votre travail ne vous satisfait plus ?

Ensemble, créons le job qui vous fait vibrer

grâce à la méthode

Design ton job

Un accompagnement pas à pas de 3 mois

pour reprendre votre vie en main et créer le job qui vous correspond

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *